Attention à l’attention – Blame it on my ADD, baby !

C’est comme ça que je te montre combien j’aime, combien je t’aime, c’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça, c’est comme ça.

Peut-être que j’écoute trop de musique, peut-être que je suis trop silencieux, peut-être que mes yeux adorent farfouiller à droite à gauche, peut-être que je suis cette mouche qui se colle au pot de miel, comme le cerveau appelle Internet, bébé.

Peut-être suis-je bizarre, un OVNI, quelqu’un d’une autre espèce, peut-être que je mange trop, peut-être que je ne lis pas assez, à toujours perdre la notion du temps, peut-être que je refuse de rester en place, c’est comme ça que pleure un ange, bébé.

Peut-être que le système veut me détruire, peut-être que je préfère marcher dans le désert avec une verre à moitié plein, peut-être que ces zébrures sur mon dos sont là pour dissimuler quelques craquelures, c’est de la faute à ce trouble neurobiologique, bébé.

Peut-être que ma peau n’est qu’un paquet de larmes, peut-être que je devrais ouvrir ma gueule, peut-être que je devrais apprendre à faire mes lacets de chaussures, peut-être que je ne devrais pas écrire ça, ni le publier, mais tout est dans ma tête, bébé.

Peut-être que je cache, maquille ce qu’il ne faut pas montrer, peut-être que je joue au syndrome de l’imposteur, peut-être que je marche beaucoup trop sur le bord de la quatre-voies et regarder les nuages, comme la poussière appelle le vent, bébé.

Peut-être faudrait-il me ménager, peut-être que l’éclipse n’est pas encore passée, peut-être que j’attends trop des êtres aimés, peut-être est-ce plus facile de se laisser aller, de jouer à l’aspirine, à la plante, mais tout se lit dans mes yeux bleus, bébé.

Peut-être que cette quête acharnée et épuisante ne mène qu’à un fantôme dans une coquille, peut-être que je devrais t’écouter, peut-être que je devrais me taire, peut-être est-ce la dopamine, le sommeil, non, c’est la faute à mes T.D.A., bébé.

Peut-être que tout cette purée textuelle est trop grasse, peut-être qu’elle manque de sucre, de magnésium, peut-être qu’il y a trop de neurotransmetteurs dans cet article, peut-être que ce handicap est une force, je te promets d’avancer, bébé.

Peut-être que je refuse que tu m’entendes pleurer sur le côté passager, peut-être préféreras-tu me laisser tomber, peut-être que l’échec relève un haut potentiel, un désir de faire ses preuves, peut-être que cette pizza y est pour quelque chose, bébé.

Peut-être baigne-je trop de le fleuve de l’excès, peut-être que je préfère les illusions aux désespoirs, peut-être qu’on n’y peut rien, peut-être qu’il faut vivre avec, souffrir et laisser souffrir, peut-être que je t’aime encore plus, c’est la faute à mes T.D.A., bébé.

Peut-être que je devrais en parler, t’en parler, peut-être que je dois prendre une douche, peut-être que je vais encore attendre huit jours pour me laver, peut-être que c’est ce bégaiement persistant développemental, mais tout se voit sur mon corps, bébé.

Peut-être que je suis trop jaloux, trop parano, peut-être que je dois te faire voir ce qui se passe à l’intérieur, peut-être y verras-tu les ténèbres, peut-être souhaiteras-tu me suivre, peut-être choisiras-tu de boire du vin avec moi, peut-être que le risque, bébé.

Peut-être dois-je cesser de regarder ton profil douze, trente fois par jour, peut-être devrais-je m’assurer éternellement que cette porte est bien fermée, peut-être que je ne veux pas t’écouter car j’ai cette chanson dans la tête, c’est la faute à mes T.D.A., bébé.

Peut-être que cet article est terminé, peut-être m’a-t-il fait du bien, peut-être que tu le liras, qu’il te touchera, peut-être qu’il fera écho en toi, peut-être ai-je trop mangé mes émotions, peut-être que je peux être, c’est comme ça que je t’aime, bébé.


bruuuuuh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s