De la lecture, trois fois par jour, matin, midi et soir !

Pardonnez-moi de faire irruption à votre domicile. Vous avez mauvaise mine, je vous assure. Regardez-vous, vous traînez la jambe comme si vous portiez le monde sur vos épaules. Nous allons parler un peu, mais d’abord – par pitié – éteignez votre télévision. Ce flot d’informations constant, ça vous étouffe, monsieur, autant demander à un tétraplégique de nager au milieu des requins. Tous ces accidents, ces morts, ces drames, ces querelles entre politiciens, cette propagande contre votre développement personnel, votre bien-être. Et pour votre facture d’électricité.

Regardez-moi. Vos cernes. Avez-vous vu l’état de votre visage ? Vous dites ? Vous dormez minimum douze heures par jour ? Quelle horreur. Pas étonnant que vous enchaînez les migraines, et puis si vous n’aérez pas votre appartement, le cerveau ne se renouvelle plus en oxygène, c’est important, monsieur. Tous les jours, été comme hiver, promettez-moi d’ouvrir les fenêtres et laisser le vent faire son oeuvre entre vos quatre murs. Et puis ce beau soleil, dehors, c’est à damner un saint !

Comment ça se fait que vous dormez trop ? Comment ? Des médicaments ? Je ne connais pas ce mot. Je vous somme de jeter tout vos cocktails ! Nombre sont ceux qui vous prescrivent ces trucs-là, alors qu’ils ne savent même pas ce qu’il y a dedans. Ramassis de foutaises. Vous êtes dans un état semi-comateux, végétatif, et pâle comme un linge en plus – on dirait un fantôme ! Monsieur, réveillez-vous, vous avez vingt-cinq ans, vous en paraissez dix de plus, on dirait que vous avez déjà un pied de l’autre côté du Styx. Ce n’est pas une vie.

Je vous prescrit de la lecture, cher monsieur. Trois fois par jour, vous lirez matin, midi, et soir. A dix heures, un peu de classique, vous commencerez par « Le malade imaginaire » Non seulement le théâtre est bon au saut du lit mais vous manger une bonne tranche de rire vous fera le plus grand bien, croyez-moi ! Votre corps vous dira merci.

Puis, vers quatorze heures, un bon roman contemporain, jusqu’à vingt-heures, oui, vingt heures, monsieur ! Vous avez besoin de comprendre comment fonctionne la vie, votre vie, le monde qui vous entoure, ce n’est pas avec cette maudite télévision que vous allez avancer. Vous allez lire « Nina » parce que vous vous reconnaîtrez de manière étonnante de ce roman, et parce que vous avez besoin d’espérer, monsieur ! Oui, de l’espoir et de l’amour, ça fait du bien à l’esprit !

Et le soir, de la poésie. Beaucoup de poésie. Pour vous apprendre qu’on n’a rien sans rien. Si vous voulez avancer, guérir, il va falloir donner de votre personne. La poésie, c’est de la musique et la musique adoucit les mœurs. C’est bien connu. Comment, vous ne le saviez pas ? Ah, dans ce cas, je double la dose ! Et lire de la poésie le soir facilite la sécrétion de mélatonine dans le cerveau, favorise votre sommeil, c’est le somnifère le plus efficace et le plus saint qui soit. De plus, lire avant d’aller dormir combat le stress et la dépression.

Je vous retrouve la semaine suivante pour prendre connaissance de vos avancées, monsieur. Prenez soin de vous, et lisez, lisez, lisez tous les jours, bordel !


1380378_636497929735403_1946009632_n

Publicités

2 réflexions sur “De la lecture, trois fois par jour, matin, midi et soir !

  1. Merci docteur pour cette prescription !
    Par contre, je ne vais pas attendre une semaine pour revenir flâner sur ce blog 😛
    Très chouette article, vraiment !
    Et j’affirme que la lecture est un très bon remède contre le stress, l’anxiété, l’ennui et l’agressivité 😉 (et tout un tas d’autres trucs, oui, c’est vrai !)
    Bonne fin de journée petit rouquin ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s