La boîte à musique – Cédrik ARMEN

Faire l’amour, chercher matière à, penser à le fabriquer, le revisiter,
investir, innover,
créer un son, de la musique, à partir des bruits et langages du corps,
le son dans tes veines, les battements du cœur, les souffles brûlants,
les froissements de la peau, les frissons de la chair,
le tintement de la boucle de ta ceinture sur le sol,
le silence de la pièce plongée dans les ténèbres les plus impénétrables,
j’ai envie de glisser mes phalanges et jouer au harpiste avec tes cheveux,
souffle,
vibration,
vibration,
souffle,
mon cher, laisse-moi écouter le bruit de ton âme, ta cathédrale,
ce son m’ensorcelle,
je suis à point, je suis à toi,
ma boîte noire, ma boîte à souvenirs, tic clac tic clac,
ma boîte à musique,
ma sourde flamme du désir, ma rose rouge accessoirisée d’épines,
je n’ai pas osé te le dire la dernière fois, quand nous avons fait l’amour,
quand la sueur sentait le bon le sel,
je me suis piqué le doigt en voulant jouer au romantique raté avec ton offrande fanée, j’ai retrouvé ma lucidité
et mon sang a commencé à s’éclaircir un peu puis de plus en plus,
jusqu’à m’éblouir,
d’un jaune orangé très pâle, presque blanc, la couleur du soleil,
bien sûr,
c’est dans la douleur la plus vive où se cache l’envie de vivre,
le rôle des épines ne te montre pas ce qui fait mal :
elles te rappellent les moments sublimes qui te cicatrise.


19

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s